MAR 03: Christofer Bjurström Piano Solo

Christofer Bjurström: piano

Enregistré en 2005 au Studio La Buissonne, Pernes-Les-Fontaines, par Sylvain Thévenard

Pianiste suédois et compositeur fécond, Christofer Bjurström met à nu son univers musical dans un répertoire en piano solo.

La toile de fond de cette musique est bien le silence. Sur ce silence, Christofer Bjurström suspend les couleurs de son piano comme des touches de peinture….

Un paysage naît alors.

On en saisit le relief, les plans, les arêtes, les gouffres, les lointains ; cette géographie musicale est celle d’un artiste qui refait le monde de manière physique, à l’aide des sons.

Chaque note claque, rebondit, et vient caresser nos tympans…. ou parfois les bousculer. Comme un souffle, parfois un vent ou une tempête, qui nous envahit et qui descend vers notre âme… pour nous exaucer ou nous « décoiffer ».

Une bouleversante contemplation, au carrefour du contemporain, de l’improvisation et du jazz.

Ecouter des extraits

Ce qu’en a dit la presse

« Chaque note semble mûrement réfléchie et posée avec soin, conférant à ce disque une ambiance très particulière…il est ici question de solitude…., d’impressionnisme…., d’introspection….. Disque d’émoi? Non, mais disque d’émotions. » (Patrick Pommier, Jazz Magazine, février 2007)

« …des récits musicaux de voyages exhumés du blanc de la mémoire, des histoires d’amour, d’insondables regards d’enfants, des brins d’espoir d’un monde enfin meilleur…autant de petits refrains translucides et obsédants, savants ou sensuels, d’un homme qui frotte son âme au piano depuis toujours. » (Jean-Luc Germain, Le Télégramme, 11 janvier 2007)

« Avec ce nouveau disque en solo, Christofer Bjurström s’impose discrètement comme un des pianistes les plus passionnants du moment…… Ce pianiste joue avec le coeur et cette sensibilité se dévoile lentement au fil de l’écoute » (Chronique du disque solo en ligne sur Culturejazz.net :article cultureJazz décembre2006

 » Tout aussi délicat, mais en plus personnel et en nuances, le solo de Christofer Bjurström a séduit par sa faculté à naviguer entre le classique et le jazz, à passer d’un morceau en forme de sonate (magnifique  » Sur un fil » en ouverture) à un jazz plus enlevé. La note la plus créative de la soirée.  » (Concert Jazz en scène, Piano solo Christofer Bjurström Ouest-France déc 2003)

 » Le musicien exploite à merveille son goût pour la musique classique à travers de subtiles balades jouées avec une économie des notes et un sens de l’harmonie qui vous file des frissons de plaisir » (Concert Jazz en scène, Piano solo Christofer Bjurström, Le Télégramme, décembre 2003 )