MAR 05: Carnet de Croquis d’un Voyageur Immobile

Christofer Bjurström: piano, flûtes et composition

Cécile Girard, (violoncelle), Jean-Claude Asselin (mandoline), Gérard Bouquin (contrebasse), Samuel Maître (clarinette basse), François Malet (batterie et percussions), Daniel Palomo-Vinuesa (saxophone baryton et traitement électronique), Nicolas Pointard (batterie), Christophe Rocher (clarinette et clarinette basse), Pierre Stephan (violon)

Enregistré en juin 2008 au Studio Guimick, à Yerres, par Sylvain Thévenard

Après avoir dans un précédent album exposé son exploration solitaire du piano, Christofer Bjurström a voulu partager un voyage dans les sonorités et dans les atmosphères des nombreuses musiques qu’il a écrites pour le cinéma muet.

« Ces musiques sont toutes nées de rencontres avec des films muets du début du XXè siècle. Autant de « couleurs », autant de combinaisons instrumentales. Au bout du compte, ces pérégrinations dans ces univers si différents m’ont donné le sentiment d’être un de ces voyageurs parcourant le monde, son carnet de croquis à la main: au delà de l’apparente diversité des lieux traversés, les croquis dévoilent autant le regard qui a été posé sur les lieux que l’atmosphère vécue. Cet album est né de l’envie de partager ce voyage musical et ces rencontres avec les musiciens qui m’ont accompagné tout au long de cette « errance »….. »

Pour cet album, il n’y a pas de groupe fixe, mais plusieurs formations musicales selon les morceaux. La diversité des atmosphères passe par la diversité des timbres, et des interactions entre musiciens. Plusieurs formations, plusieurs atmosphères, mais un même regard.

Les dix musiciens qui participent à l’enregistrement font partie des compagnons de route auxquels Christofer Bjurström est fidèle.

Nous y retrouvons des musiciens de la scène bretonne et d’autres venus d’ailleurs, rencontrés au fil des scènes, au fil des créations…

Le nombre des musiciens, la diversité des instruments convoqués, la variété des timbres et des couleurs des compositions musicales de Christofer Bjurström font de cette production phonographique une série de voyages animés et imagés.

Ecouter des extraits:

Ce qu’en a dit la presse

« …le disque s’écoute avec un plaisir rare, car les musiciens livrent leurs impressions, leurs perceptions et leurs envies. Ils se mettent ainsi à nu pour offrir un opus d’une rare intelligence. A vrai dire le ciné-concert m’a toujours attiré de part ce mélange de deux formes d’expression artistique. Carnet de croquis d’un voyageur immobile me (re)donne ainsi l’envie de suivre en live les relectures proposées par Christofer et les musiciens qui l’accompagnent et  donnent non seulement un son mais aussi une couleur à ces vieilles bobines de notre patrimoine ».

Sébastien Moig, Maxoe – 04/2011

« …tant il est vrai que, sans s’interdire le cliché, elles surprennent et charment constamment par leur diversité, leur humour, leur tendresse et l’ingéniosité de leur facture tout en fausse candeur et en vraie malice. On pense aux musiques de Willem Breuker pour les films de Van Der Keuken, en plus ciselées. »

Franck Bergerot, Jazz Magazine – 09/2010

D’un extraordinaire dynamisme et variété de couleurs sont ces vingt-et-une musiques « voyageuses » nées de traces et impressions glanées au cours de parcours cinéphiliques parmi des films muets du début du XXe siècle (signés Murnau, Buster Keaton, Douglas Fairbanks, Victor Fleming, Raoul Walsh, Charley Bowers…).  Ici joyeusement interprétées par des musiciens, à l’évidence, passionnés de jazz.

Francis Gérimont. L’Education Musicale, n° 566